Des personnages hauts en couleur !
Image

Sympathique ou pas, en fait, peu importe.

 Ce qui compte, c'est d'avoir des personnages qui ont de l'épaisseur. L'auteur doit connaître leur vie de A à Z, tous les tenants et aboutissants.

 

Les actions des personnages doivent résulter de leur caractère, lui même étant façonné par ce qu'ils ont vécu. Leur psychologie doit être cohérente du début à la fin de l'aventure, ce qui n'exclue pas des évolutions, pour peu qu'elles soient justifiées.

 

Pour autant, toute l'histoire du personnage n'est pas forcément porté à la connaissance du lecteur, ou peut l'être progressivement. Cela participe au suspens et cela permet aussi de se rapprocher du personnage : on se pose des questions sur ses réactions, on aimerait l'aider, le comprendre. C'est ce qui le rend attachant.

Les personnages secondaires doivent bien sûr répondre à la même logique. Pour être crédibles, ils doivent avoir leur vie, leur histoire, leur caractère. Julia dans Revenge, les voies du destin répond parfaitement à cette exigence : elle n'est pas vraiment présente et pourtant...
D'ailleurs, elle devient un personnage principal dans Alex et Julia. Et un roman sur leur vie est dans mes projets !

 

Image